L'Unique Adresse Francophone qui réunit les Fanstories sur Halo
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Guerrier de la Foi : Second Volet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jack-115

avatar

Masculin Nombre de messages : 58
Age : 31
Localisation : Tronville, Lorraine, France, planète Terre
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Le Guerrier de la Foi : Second Volet   Mer 7 Mar - 19:14

Le Guerrier de la Foi :
La Croisade de Halo



CHAPITRE PREMIER

1305 unités de temps du 153eme jour de la neuvième ère de la Reconquête, Marche du Silence/ destroyer de l’Alliance Truth and Reconciliation, localisation inconnue.

L’atmosphère de la salle de contrôle du Truth and Reconciliation était rempli d’un mélange d’angoisse et d’excitation dégagé par chaque guerrier sangheili présent. Tous étaient tournés vers l’écran principal qui affichait l’image de l’objet représentant la concrétisation de leur volonté : un immense anneau de dix mille kilomètres de diamètre et épais d’environ vingt kilomètres, dont la rotation maintenait une atmosphère sur la surface intérieure où on pouvait voir, même avec la distance, un mélange de déserts, de jungles, de glaciers et d’océans.
Halo.
Rien n’était plus beau ni plus important que cette structure sainte, vestige des Forerunners, et qui devait mener l’Alliance vers le Grand Voyage. Il n’existait que sept anneaux tels que celui-ci, dispersés à travers l’univers, et grâce aux reliques et artéfacts accumulés depuis trente années, la mission des sangheilis arrivait enfin à son terme.
Irul ne pouvait détourner ses yeux de cette merveille, véritable chef-d’œuvre ultime des dieux, qu’il croyait ne jamais pouvoir contempler. Mais soudain, son attention fut détourné par l’apparition d’un triangle rouge sur l’écran principal. Quelques secondes plus tard, une mention s’afficha aux côté du triangle : VAISSEAU DE COMBAT HUMAIN DE CLASSE C-II. C’est le vaisseau que nous poursuivions…
Le jeune sangheili était ampli de doutes. Quelque chose ne tournait pas rond. Comment les humains ont-ils fait pour découvrir les anneaux-mondes que l’Alliance recherche depuis plus d’un siècle ? Ce vaisseaux serait-il tombé dessus par hasard ?… sans doute, car sinon, les humains auraient déjà activé la sainte structure. Nous devons maintenant les arrêter avant qu’ils ne l’endommage.
C’est alors que la voix roque et autoritaire du commandant en chef de l’armée de l’Alliance, le dévot Orna’Fulsamee, se fit entendre dans les haut-parleurs :
- Préparez-vous à lancer les torpilles à plasma. Vous les larguerez à mon commandement.
Immédiatement, le centre de contrôle reprit vie et les opérateurs se préparèrent au tir. Des messages en provenance des dix autres croiseurs de l’Alliance confirmait l’imminence de l’attaque. La destruction du vaisseau ennemi semblait certaine, mais lorsque la voix du commandeur Fulsamee se fit de nouveau entendre, ce fut pour annoncer :
- Annulez l’ordre précédent. Chargez quatre transporteurs de soldats et lancez un autre vol de chasseurs. Neutralisez l’armement des intrus avant que les vaisseaux d’abordages n’atteignent leur cible.
Pendant que les opérateurs s’affairaient à exécuter leurs ordres, Irul se retourna vers son nouveau chef d’escouade, le capitaine Filsunee.
- Allons-nous participer à l’abordage, capitaine ?
Filsunee restait froid et austère. On aurait presque put le croire insensible à cette situation historique, mais son regard possédait tout de même une lueur où se mêlaient l’impatience du combat et celle d’aller sur le Halo-monde. Après un bref silence, il répondit :
- Non, Irul. Vous faites parti du corps des vétérans sangheilis, et nous ne participons qu’aux affrontements les plus importants. L’équipage de ce vaisseau ne fera jamais le poids contre quatre transporteurs de troupes, et nous aurons bientôt une mission bien plus importante.
Soudain, comme en réponse à la prédiction du capitaine, la porte de la salle de contrôle s’ouvrit et le commandeur Fulsamee entra.
Il se dégageait de cet être une aura formidable de puissance et de certitude, comme si les esprits de milliers de guerriers l’entouraient à chacun de ses pas. Son regard était ampli d’une détermination sans borne, et son corps tout entier respirait la force même de la race sangheili, prêt à balayer tout obstacle se dressant entre lui et le destin qui reposait sur ses épaules : celui de l’Alliance, bien sûr, mais plus important encore, de tous les sangheilis.
Il se dirigea immédiatement vers le capitaine Filsunee et lui annonça :
- Capitaine ! Vous et vos hommes allez vous rendre les premiers sur Halo. Si les dieux nous y attendent, nous devons leur envoyer nos plus fiers représentants.
- A vos ordres, frère, répondit très respectueusement Filsunee.
- Soyez digne de votre armure et de fier votre passé.
Sur ces mots, le commandeur sortit aussi calmement qu’il était entré, et les vétérans se dirigèrent vers les hangars à navette sans perdre un instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanstories.net
Jack-115

avatar

Masculin Nombre de messages : 58
Age : 31
Localisation : Tronville, Lorraine, France, planète Terre
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: Le Guerrier de la Foi : Second Volet   Mer 7 Mar - 19:15

CHAPITRE DEUX

1313 unités de temps du 153eme jour de la neuvième ère de la Reconquête, Marche du Silence/ vaisseau de transport en route vers Halo.

Le Phantom se dirigeait droit vers la surface de l’anneau, verrouillé sur une localisation bien précise. C’était le premier vaisseau envoyé sur Halo, et transportait une dizaine de guerriers vétérans sangheilis dont Irul faisait parti. Il n’avait pas encore eut l’occasion de faire connaissance avec ses nouveaux coéquipiers dont le plus jeune semblait être au moins deux fois plus âgé que lui. Un certain doute légèrement dissimulé derrière un faible respect se voyait dans leurs yeux. Je ne leur inspire pas confiance. Ils me trouvent certainement trop jeune pour appartenir à leur caste, mais je leur prouverai que je suis digne de cette armure. J’ai vaincu les plus puissants soldats humains jamais vus, et je suis sûr qu’ils le savent. Reste à reproduire cet exploit à leurs côtés…
- Préparez-vous au largage ! annonça le pilote. On arrive sur la zone dans quarante secondes.
L’objectif était en vue : une immense montagne émergeant de l’eau au milieu d’un lac aux dimensions impressionnantes. Le sommet était baigné d’une intense lumière blanche dirigée vers le ciel en un rayon visible jusqu’aux plus hautes atmosphères de l’anneau. Une petite structure pyramidale au revêtement argenté émergeait du flanc de la montagne sur laquelle on ne voyait pas la moindre présence végétale. L’immense rocher semblait représenter la désolation par son absence totale de vie apparente. Même les animaux aériens dont le Phantom avait croisé quelques spécimens ne s’en approchaient pas à moins de dix kilomètres. Dans quel obscure but les forerunners ont-ils construit cet endroit ? En quoi ce sombre lieu peut-il représenter la récompense ultime du Grand Voyage ?
Le capitaine Filsunee cessa soudain d’observer l’écran de visualisation pour se tourner vers ses guerriers :
- Soldats ! L’Alliance nous a envoyé ici pour découvrir comment utiliser Halo et accomplir la transcendance. La lumière de cette structure nous a guidé jusqu’ici dans un but précis, et nous devons savoir pourquoi. Et sachez que sur cette terre sainte, nous devons nous attendre à tout.
- Largage dans quinze secondes ! fit le pilote. Activation de l’ascenseur gravitationnel !
Le centre de la navette s’illumina soudain d’une pâle lumière violette zébrée d’éclairs. Chaque sangheili fit mentalement le décompte jusqu’à ce que le Phantom se retrouve en position stationnaire au-dessus de l’entrée de la structure pyramidale. Une sortie circulaire s’ouvrit au niveau de la lumière, et les sangheilis commencèrent à sauter l’un derrière l’autre. Irul voulu avancer vers l’ascenseur, mais un autre vétéran l’arrêta et passa devant lui sans dire aucun mot, tout comme le fit le reste des nouveaux coéquipiers du jeune guerrier, qui resta le dernier dans la navette avec le capitaine. Celui-ci lui adressa un regard de compassion, et lui avoua :
- Avant d’obtenir la confiance et le respect de tes partenaires, il faudra que tu leur prouve ta valeur. Ton exploit sur Reach t’a donné le privilège de faire partie des plus puissants guerriers de l’Alliance, mais cela ne fait pas encore de toi un véritable vétéran. Sache qu’aucun de nous ne te viendra en aide avant ta confirmation, pas même moi. Tu devras vaincre seuls les terribles dangers contre lesquels nous seront envoyés, et lorsque ta véritable force aura servi ta nouvelle escouade, tu sauras que tu en fait vraiment partie. D’ici là, prend tout ceci comme un test, et ne t’attend à aucune pitié de qui que ce soit, y comprit de tes frères.
Sur ces mots, Filsunee sauta dans l’ascenseur gravitationnel et laissa sa nouvelle recrue tétanisée par ces dures paroles. Ainsi, voilà ce qui fait la force des vétérans : une initiation ayant pour but de faire connaître la véritable puissance d’un guerrier. Mais je sais que je traverserai cette épreuve. Rien ne peut être plus dangereux que ce par quoi je suis passé.
C’est avec ces pensées qu’Irul plongea vers son destin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanstories.net
Jack-115

avatar

Masculin Nombre de messages : 58
Age : 31
Localisation : Tronville, Lorraine, France, planète Terre
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: Le Guerrier de la Foi : Second Volet   Mer 7 Mar - 19:16

CHAPITRE TROIS

1316 unités de temps du 153eme jour de la neuvième ère de la Reconquête, Marche du Silence/ Structure inconnue à la surface de Halo.

La surface de la montagne semblait encore plus stérile vue du sol. La roche au gris nettement ténébreux qui la composait n’était fracturée en aucun endroit, et ne possédait que d’infimes imperfections empêchant de voire immédiatement que le mont tout entier n’était formé que d’un seul et unique bloc. L’entrée de la pyramide qui ne comportait aucune porte était de dimensions titanesque, capable de laisser passer deux vaisseaux de transport de front, et une faible lumière se dégageait de l’ensemble de sa structure. C’était comme si la roche elle-même créait de la luminosité, donnant un éclairage homogène et agréable à l’œil, mais qui déroutait quelque peu Irul.
L’escouade pénétra avec prudence dans ce qui semblait bien être un temple, le regard attentif et le doigt sur la gâchette. L’immensité du couloir avait quelque chose d’angoissant, et donnait une grande impression de vulnérabilité. Les sangheilis observaient avec attention les nombreuses inscriptions affichées par une holographie semi-solide, mais ce langage leur était complètement étranger, et il décidèrent de laisser cela aux ouvriers Huragoks. Quelques dizaines de mètres plus tard, ils aperçurent un ascenseur aux proportions adaptées au reste du temple, c’est-à-dire gigantesque, pouvant accueillir cinq groupes de combats entiers.
Les guerriers de l’Alliance se sentirent quelques peu seuls lorsque l’ascenseur descendit lentement vers les entrailles de Halo, et ses nombreux mystères.
- Prenez garde, mes frère, fit le capitaine Filsunee. Nous sommes au seuil du Grand Voyage, et les dieux seuls savent quels obstacles ils ont placé ici pour tester notre foi. Ne les décevons pas.
Plusieurs cris d’enthousiasme raisonnèrent entre les parois du tunnel de l’ascenseur. Et lorsque celui-ci arriva au bout de son voyage, les sangheilis purent admirer un spectacle qui n’avait pas d’égal dans toute leur existence.
Ils se trouvaient à la périphérie d’une gigantesque demi-sphère, environ deux à quatre fois plus grande que Grande Bonté, dont les parois réfléchissait avec une teinte légèrement pourpre l’intense éclairage d’une énorme colonne de lumière qui traversait la vaste cavité en son centre. Un pont, paraissant fait d’énergie pure et reliant la position des sangheilis et le centre, surplombait de plusieurs kilomètres une véritable forêt d’ordinateurs et de consoles de commande, qui baignaient dans la lumière de leurs propres instruments et des nombreux éclaires qui parcouraient cette plaine informatique comme un vent divin. Incroyable. Ce temple symbolise à lui seul la puissance sans limite des forerunners. Jamais aucune civilisation ne pourrait bâtir une telle chose, même avec un milliard d’âmes en un milliard d’année. C’est magnifique.
- Avançons, fit le capitaine pour tirer ses soldats de leur contemplation. Notre destin nous attend.
C’est ainsi que le petit groupe s’avança sur le pont de lumière. Le contacte de sa surface était déroutant, mélange de la sensation d’un support solide et de celle d’un ascenseur gravitationnel. Chacun de leurs pas semblait plus léger que le précédent, et plus ils se rapprochait de cette immense colonne de lumière, et plus ils se sentaient attirés par elle. Lorsqu’ils se trouvèrent à quelques pas seulement de son rayon aveuglant, ils cherchèrent quelque chose qui leur expliquerait la fonction de tout ceci, mais ils ne trouvèrent rien. Et maintenant ?
Filsunee se tourna alors vers Irul :
- Toi ! Entre là-dedans !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanstories.net
Jack-115

avatar

Masculin Nombre de messages : 58
Age : 31
Localisation : Tronville, Lorraine, France, planète Terre
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: Le Guerrier de la Foi : Second Volet   Mer 7 Mar - 19:16

CHAPITRE QUATRE

1328 unités de temps du 153eme jour de la neuvième ère de la Reconquête, Marche du Silence/ Structure inconnue à la surface de Halo.

Irul eut du mal à accepter le fait qu’il avait parfaitement entendu l’ordre de son capitaine. En regardant lentement chacun de ses nouveaux coéquipier, il ressentit une frustration commune. Ces guerriers voulaient être les premiers à entrer dans le rayon, et au lieu de cela, leur capitaine choisissait une nouvelle recrue qui n’avait encore participé à aucune mission avec eux pour tenter l’expérience. Irul se tourna alors vers Filsunee, et vit dans son regard une grande confiance. La décision du vieux vétéran n’était pas guidé par son expérience ou même ses sentiments, mais par quelque chose de plus subtile, de plus indescriptible. Il voulait que ce soit Irul qui entre le premier, quelles qu’en soit les conséquences.
Inspirant à fond, le jeune guerrier observa sans peur la lumière. Peu lui importait de mourir aujourd’hui si c’était pour l’Alliance et pour ses frères. Il ne faillirait pas devant cette épreuve des dieux. Se plaçant à un mètre à peine du rayon, il approcha sa main et ressentit une douce chaleur, ainsi qu’un léger picotement électrique. Alors, sans hésitation, il entra dans le rayon.
Mais il ne se passa rien. Irul se retourna vers son escouade, mais la luminosité ambiante à l’intérieur du faisceau était telle qu’il ne pouvait rien distinguer de l’extérieur. Il était sur le point de sortir lorsqu’il commença à se sentir bizarre. C’était comme si tout ses muscles étaient bandés au maximum de leurs capacité, agités par une force inconnue. Et soudain, ce fut comme si son cerveau explosait. Il voulu porter la main à sa tête, mais son corps ne répondait plus. Ses yeux étaient fermés par la douleur, et des images de lieux inconnus passèrent devant son regard intérieur, mais si vite et si nombreuses qu’il ne put en retenir aucune. Il y en avait des milliers qui défilaient dans son crâne à toute vitesse, et la douleur augmentait à chaque secondes. C’est alors que malgré la souffrance et l’effet du rayon sur son corps, Irul réussi avec énormément de peine à mettre sa tête entre ses deux mains et hurla de douleur.
Et soudain, tout s’arrêta. Irul tomba alors sur le sol, épuisé aussi bien physiquement que mentalement. Mais il était toujours à l’intérieur du rayon, et fit un effort terrible pour se relever et revenir vers son escouade. Lorsqu’ils le virent émerger de la lumière, ses coéquipiers restèrent ébahis.
Son corps avait complètement changé. Sa musculature avait augmenté, allant même jusqu’à fracturer les parties les plus rigides de son armures, tandis qu’une aura lumineuse l’entourait, car sa peau semblait avoir gardé un peu de la lumière du faisceau. Mais ce qui étonnait le plus, c’était ses yeux : ils n’étaient noirs comme ceux de tous les sangheilis, mais d’un vert rubis, et dégageait une force aussi profonde que l’abîme qui se trouvait sous leurs pieds. Irul était devenu bien plus qu’un sangheili.
Sa force physique lui revenait peu à peu, comme un bouclier qu’on recharge, et il put se maintenir debout. C’est alors qu’il remarqua que les lumières des ordinateurs situés en-dessous avaient disparu, ainsi que les éclairs, plongeant le fond de la demi-sphère dans une obscurité totale. Filsunee s’avança vers Irul et le regarda attentivement. Puis il lui demanda :
- Par les forerunners, que t’est-il donc arrivé ?
- Je… je ne sais pas, répondit Irul avec peine. C’était comme si toutes les images de l’univers étaient entrée en moi. J’ai vu tellement de lieu et tellement de gens… que je ne me souviens d’aucune de ces choses. Et il y avait cette douleur…
- Tu es passé par une grande épreuve, frère.
Mais soudain, un bruit résonna dans la demi-sphère. Un murmure. Comme le marmonnement de quelqu’un qui réfléchit, mais au son déformé, mécanique, voit artificiel. Ce murmure semblait venir de partout, et les sangheilis regardèrent tout autour d’eux sans pourtant apercevoir ce qui produisait ce bruit. La voix se fit de plus en plus forte, et pressentant qu’elle approchaient vers eux, les guerriers sortirent leurs épée en signe de défie.
Brusquement, quelque chose émergea du faisceau lumineux : une sphère mécanique entourée d’une protection métallique aux contours étranges, laissant apparaître en son centre une lumière d’un bleu nuancé de blanc. Les sangheilis savaient très bien de qui il s’agissait. Les prophètes avaient parlé de ces être laissés par les forerunners, ces gardiens des secrets des anneaux. Ce fut le capitaine qui prit la parole le premier :
- Par les prophètes ! C’est l’Oracle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanstories.net
Jack-115

avatar

Masculin Nombre de messages : 58
Age : 31
Localisation : Tronville, Lorraine, France, planète Terre
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: Le Guerrier de la Foi : Second Volet   Mer 7 Mar - 19:21

CHAPITRE CINQ

1358 unités de temps du 153eme jour de la neuvième ère de la Reconquête, Marche du Silence/ Structure inconnue à la surface de Halo.

- Des organiques ! Enfin ! Cela fait si longtemps ! Quel dommage que les circonstances soient si fâcheuses…
La voix de l’Oracle était remplie d’une tristesse tellement exagérée qu’elle semblait ironique. Pourtant Irul avait le sentiment que son passage dans le rayon avait causé un réel problème obligeant l’Oracle à venir jusqu’ici.
- Quelles circonstances, oracle ? demanda Filsunee.
- L’intégralité du système de stockage des données internes de la station a subit une surcharge équivalent au décuple du débit maximum de transfert. Cela a causé une perte totale de la mémoire des programmes de maintenance. En dehors, bien sûr, de ceux gérant le grand confinement qui ne se trouvent pas sur ce réseau.
Irul ne s’aperçut pas tout de suite qu’il avait, contrairement à ses frères de guerre, entièrement comprit la réponse de l’Oracle. Leurs esprits étaient amplis de doute causé par l’incompréhension frustrante de ces paroles. Mais Irul n’avait aucune de ces difficultés. C’était comme s’il puisait dans une mémoire qui n’était pas la sienne. Il demanda alors à l’Oracle :
- Qu’est-ce qui a causé tout ceci ?
- Le rayon de transfert sol-espace a été intercepté par une entité organique qui a été considéré comme une mémoire d’accueil, et une boucle de transfert s’est créé entre l’entité et le système de stockage, entraînant à terme une surchauffe généralisée des bases de données. Et d’après mes capteurs, vous devez être cette entité. Il est étonnant qu’un organique de votre constitution ait réussi à supporter un tel flux.
- Par les anneaux ! pesta le capitaine. Que dit-il, Irul ?
- Il semblerait que ce faisceau lumineux était destiné en fait aux échanges de données informatique entre Halo et un éventuel vaisseau en orbite. Lorsque j’y suis entré, les ordinateurs m’ont considérés comme un vaisseau vers lequel ils devaient transférer leurs informations, et c’est donc ce qu’ils ont fait. Mais comme je suis un être vivant, toutes les données qui m’étaient envoyées, mon corps les renvoyaient à la source, et les ordinateurs ont considéré cela comme autant d’échec de transfert. Ils ont alors renvoyé les données à l’infinie et mon corps faisait de même, jusqu’à ce que tout le système surchauffe.
- Et ce grand confinement dont il parle. Qu’est-ce que c’est ?
- Je n’en sais rien. J’ai beau avoir reçu toutes les données de Halo plusieurs fois, je ne m’en souviens pas consciemment.
Irul se sentait éloigné de ses frère. C’était comme s’il n’était plus des leurs, comme s’il était devenu autre chose.
- Un magnifique exemple d’assimilation subconsciente, commenta joyeusement l’Oracle. Mais je doute que cela perdure longtemps. Votre système nerveux va lentement épurer sa mémoire de toutes ces informations résiduelles. Seuls les organiques sont capables de telles merveilles. C’est excitant : que d’agitation !
Le jeune sangheili fut rassuré de savoir qu’il redeviendrait bientôt lui-même. Mais l’attitude excentrique de l’Oracle était loin de le rassurer tout autant. Quelle conscience démente les dieux ont-ils emprisonné dans cette machine ? Serait-il possible que les intelligence artificielle connaissent des altérations mentales ? Son comportement est bien loin de tout ce que j’imaginais…
Mais soudain, un bruit de réacteurs de vaisseau se fit entendre, et un Phantom surgit du puit de l’ascenseur pour se diriger vers l’escouade. L’escouade de sangheili brancha sa liaison radio avec le pilote et celui-ci leur annonça :
- Capitaine ! Nous devons retourner sur le Truth and Reconciliation. Les humains ont attaqué le croiseur en force et le commandant Fulsamee vous réclame sur-le-champ.
- Bien comprit pilote, répondit Filsunee avant de se retourner vers l’Oracle. Mais d’abord nous devons éclaircir quelques points avec…
Le vide fut la seule chose que le vétéran put contempler. Il n’y avait plus de rayon lumineux, et l’Oracle avait disparut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanstories.net
Jack-115

avatar

Masculin Nombre de messages : 58
Age : 31
Localisation : Tronville, Lorraine, France, planète Terre
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: Le Guerrier de la Foi : Second Volet   Mer 7 Mar - 19:23

CHAPITRE SIX

1429 unités de temps du 153eme jour de la neuvième ère de la Reconquête, Marche du Silence/ Croiseur de commandement Truth and Reconciliation en position stationnaire à la surface de Halo

Il était difficile pour Irul de s’imaginer comment les humains avaient put faire autant de dégâts. Les couloirs étaient couverts du sang des guerriers de l’Alliance, la moitié de l’équipage ayant été massacré, tandis que presque aucun corps ennemi ne gisait sur le sol du vaisseau. L’état général du croiseur était d’ailleurs assez lamentable, les humains ayant placé des charges de démolition au niveau des hangars à navettes et de l’armurerie.
Des dizaines de civières sur aéroglisseurs transportaient les nombreux blessés, principalement des frères sangheilis dont la forte constitution et leur équipement les avaient sauvé. Des centaines d’ungoys agonisaient en gémissant dans leur coin sans que personne n’y fasse attention. Même les ungoys survivants n’osaient pas s’en occuper, de peur d’être confondus avec eux lorsque les engins de transport balanceront les corps par-dessus bord sans aucune distinction.
C’est dans cette antichambre de l’enfer que les vétérans sangheilis marchaient en direction du centre de commandement du croiseur, remplissant tour à tour les nombreux contrôles de sécurité qui avaient été décuplées. Le salle avaient été heureusement préservé des humains par la garde d’honneur du commandant Fulsamee, et celui-ci pouvait donc aisément coordonner les actions de son armée pour organiser une contre-attaque qui promettait d’être sanglante. Lorsqu’il vit les vétérans entrer finalement, il abandonna ses cartes holographique et se dirigea vers eux d’un pas lourd.
- Capitaine Filsunee, enfin. Je pense que vous avez contemplé l’ampleur du désastre…
- Ne nous apitoyons pas sur la conséquence d’une légère faille de sécurité dont nous ne devons que tirer des leçons. Si vous me disiez plutôt pourquoi vous nous avez rappelé de notre mission ?
- Nous n’avons pas réussi à totalement éliminer les profanateurs humains. Ils ont abandonné leur vaisseau qui s’est écrasé à la surface de l’anneau-monde, et ont investi une structure forerrunner à quelques kilomètres d’ici. Mais il y a beaucoup plus important…
C’était la première fois que le capitaine sentait de l’angoisse dans les mots de Fulsamee. Cela eut pour effet de le déstabiliser profondément, et il préféra se taire pour laisser continuer le commandant :
- Nos enregistrements ont confirmé la présence d’un humain en armure spéciale durant l’assaut contre notre croiseur. Il semblerait qu’il appartienne au groupe de combat que votre nouvelle recrue a affronté sur Reach.
Le silence s’imposa alors de lui-même alors que les deux sangheilis se tournaient vers Irul. Celui-ci était perplexe. Je pensais qu’ils étaient tous morts… j’ai vérifié leurs cadavres, et aucun n’a put sortir vivant de ces souterrains. Il devait y avoir d’autres ailleurs…
- Mon lieutenant Hurlamee, annonça le commandant, m’a informé que l’un de nos commando a déjà affronté ce guerrier sur le croiseur humain. Il semble se croire suffisamment compétent pour l’éliminer, mais j’en doute fortement. Soldat Irul, j’aimerais connaître votre sentiment concernant ce combattant humain.
- Ceux que j’ai affronté sur Reach étaient d’une efficacité bien plus grande que tous les sangheilis que j’ai connu. Ils possédaient une force quasiment égale à la nôtre, une précision et une puissance de feu capable de balayer un bataillon entier sans problème. De plus… ils possèdent des boucliers énergétiques. Et j’ai de bonnes raisons de penser que leurs boucliers sont supérieurs aux nôtres.
- Quoi ?
La voix du commandeur était emplie d’une fureur terrifiante qui glaça le sang des autres sangheilis. Ses doigts étaient crispés comme pour étrangler un ennemi invisible. Et soudain, sans avertissement, il frappa Irul à la tête avec une force immense. Mais son bouclier amortit le choc, faisant passer le coup pour une simple gifle.
- La technologie de ces boucliers que vous portez nous a été offerte par les dieux, et rien ne peut la surpasser ! Douter de la suprématie des dons forerrunners est une hérésie !
Irul avais presque l’impression que le commandeur allait l’étriper sur place et jeter son cadavre dans l’espace en exemple. Toutes les veines de ses bras semblaient être sur le point d’éclater tandis que sa forte respiration faisait trembler son corps tout entier. Le jeune sangheili fut content de s’apercevoir qu’il ne portait pas d’épée à plasma à la ceinture, ou aucune autre arme. Sinon, je n’aurais été qu’un jouet sur lequel il aurait déverser sa rage.
C’est alors que Fulsamee se tourna vers Filsunee :
- Capitaine ! Votre lame, je vous prie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanstories.net
Jack-115

avatar

Masculin Nombre de messages : 58
Age : 31
Localisation : Tronville, Lorraine, France, planète Terre
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: Le Guerrier de la Foi : Second Volet   Mer 7 Mar - 19:28

CHAPITRE SEPT

1429 unités de temps du 153eme jour de la neuvième ère de la Reconquête, Marche du Silence/ Croiseur de commandement Truth and Reconciliation en position stationnaire à la surface de Halo

Une goutte de sueur coula soudain le long du visage d’Irul jusqu’à ce qui restait de ses mandibules gauches. Une angoisse comme il n’en avais jamais connue l’envahit. Le commandant semblait vraiment hors de lui, et il activa l’épée plasma du capitaine avec une violence terrible. Et soudainement, il frappa. Sa lame frôla la gorge d’Irul de suffisamment près pour complètement désactiver son bouclier, et le sangheili ressentit un léger picotement électrique sur son cou. Pourquoi ?
- Ceci est l’épreuve que je réserve à tous mes gardes du corps. Je dois m’assurer de leur inflexibilité et les vider de toute emprise que la peur pourrait avoir sur eux. Vous pourriez être le meilleur d’entre eux.
Sur ce, il désactiva l’épée et la rendit au capitaine, avant de se diriger vers les écrans de la salle de contrôle. Ils affichaient une images satellite d’une partie de la surface de Halo, entièrement couvert par les glaces. Sans faire plus attention à ce qui venait de se passer, le commandant se retourna vers les vétérans et leur annonça :
- Vous aurez bientôt d’autres chances de rencontrer cet humain. Pour activer Halo, nous devons trouver la salle de contrôle de l’anneau. Or, nous avons découvert le cartographe silencieux, et nous savons désormais où elle se trouve. Je vous envoie avec un bataillon entier de mes troupes pour prendre position à la salle de contrôle et découvrir comment utiliser Halo.
- Et les humains ? demanda Filsunee. Devons-nous les laisser libres d’interférer dans nos plans ?
- Ils ne peuvent pas déjà connaître l’emplacement de la salle de contrôle, alors ils devront d’abord atteindre le cartographe silencieux. Mes troupes sont déjà en place pour leur tendre un piège sur cette position tandis qu’une deuxième force attaquera leur base affaiblie. Les humains ne seront bientôt plus un problèmes. Maintenant partez, et puissent les dieux guider vos pas jusqu’au Grand Voyage.
Irul et Filsunee quittèrent alors le centre de commandement. Alors qu’ils cheminaient vers le hangar à navette, le capitaine dit à son guerrier :
- C’est un immense honneur que t’a offert le commandant aujourd’hui. Il n’est pas accordé à tout le monde de faire pouvoir partie de sa garde d’honneur.
- Dois-je comprendre qu’il ne m’y affecte pas ?
- Non. Le commandant Fulsamee ne se préoccupe pas tant que ça de sa sécurité, et il préfère savoir un bon guerrier au combat plutôt que bloqué sur son destroyer à devoir le protéger. De plus… il m’a semblé voir en lui une grande admiration.
- De quel genre ?
- Du genre de celles qui précède l’égalisation des grades.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanstories.net
Jack-115

avatar

Masculin Nombre de messages : 58
Age : 31
Localisation : Tronville, Lorraine, France, planète Terre
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: Le Guerrier de la Foi : Second Volet   Mer 7 Mar - 19:29

CHAPITRE HUIT

1458 unités de temps du 153eme jour de la neuvième ère de la Reconquête, Marche du Silence/ salle de contrôle de Halo.

Jamais Irul ne s’était sentit autant en harmonie avec l’héritage des forerunners. La salle de contrôle était d’une telle magnificence que tous les sangheilis se sentaient totalement insignifiant. Une passerelle circulaire surplombait un puit sans fin, et l’hologramme gigantesque de Halo tournait au-dessus des têtes des vétérans. On pouvait gérer tout l’anneau depuis cette salle, et cela donnait un profond sentiment de puissance à quiconque se trouverait là.
Mais ce n’était pas le moment de flâner. Irul et son escouade avaient une mission qui ne pouvait attendre. Leur premier objectif était de découvrir ce qui brouillait leur communication et les empêchait de contacter Grande Bonté et trouver une solution sans endommager la sainte structure. Et le deuxième était d’en apprendre le plus possible sur la façon d’activer Halo afin d’en rendre compte aux grands prophètes lorsqu’ils arriveront pour commencer le Grand Voyage.
Le problème, c’était que les symboles des terminaux de contrôles n’avaient aucun sens pour eux, et appuyer au hasard risquait moins de résoudre leurs problèmes plutôt que de créer de nouveaux problèmes certainement plus graves. Le travail des forerunners pouvait tout aussi bien leur ouvrir les portes de la transcendance du physique que les faire plonger dans le néant. Et comme Irul n’arrivait pas à puiser dans sa mémoire inconsciente les information nécessaire pour maîtriser cette salle, les sangheilis avaient ordonné le transport d’ingénieurs huragoks pour analyser le système de contrôle.
Les petits être flottant s’amusaient donc à étudier les différents panneau de contrôle, ainsi que l’hologramme de l’anneau monde et même la structure de la passerelle. Il y en avait au moins une trentaine, et tous était très excités. Leurs tentacules frôlaient la matière pseudo-solide des consoles de commande comme autant de senseurs, détectant les circuits holo-électriques et analysant les programmes de gestion afin de reconstituer dans leurs esprits l’ensemble du système de contrôle.
Au début, les sangheilis s’intéressèrent au travail des huragoks, mais peu à peu, leur tâche devint lassant et ils commencèrent à s’impatienter. Le capitaine Filsunee s’approcha alors de l’un des ingénieurs et lui ordonna de faire un rapport. La petite créature s’exécuta immédiatement :
- Mes frères sont en train de sonder le système d’exploitation de la structure. Mais celui-ci est assez énorme, et il nous faudra certainement plusieurs heures pour tout analyser.
- Avez-vous trouvé la source du brouillage radio ?
- Pas encore. Mais cela ne saurait tarder. Donnez-nous seulement du temps.
- Dépêchez-vous ! Ou vous finirez en nourriture à Kig-Yar.
A cette menace, l’huragok se remit au travail avec une frénésie redoublée. Filsunee était sur le point d’ordonner à ses guerriers de quitter la salle lorsqu’Irul fut attiré par l’un des boutons du panneau de contrôle. J’ai déjà vu ça quelque part. Pourquoi je ne me rappel que de ce bouton en particulier ?
Il approcha alors sa main… mais hésita. C’est peut-être la commande activant le Grand Voyage. Pour avoir une telle importance dans mes souvenirs… dois-je vraiment y toucher ? Peut-être que les dieux veulent me tester…
Mais soudain, sans avertissement, un éclair parti de sa main vers le panneau de commande, et une douleur terrible s’empara du cerveau du sangheili. La même douleur qu’il avait subit dans le rayon de lumière. Sauf que celle-ci ne dura pas plus de deux à trois secondes, et l’éclair disparut net. Irul se rendit compte que ses pensées étaient beaucoup plus claires, désormais. Il réfléchissait à une vitesse qui le terrifiait, et percevait chaque mouvement de chaque être vivant dans la salle de contrôle simplement par le biais de son ouïe et des infimes vibrations qu’il recevait. C’est alors qu’il se rendit compte qu’il avait perdu sa mémoire inconsciente hérité de Halo.
Soudain, il perçut la présence d’une nouvelle entité. Elle devait se trouver à quelques centaines de mètres en-dessous de lui, et se rapprochait à grande vitesse. Lorsque ses frères le virent porter la main à son arme, ils se mirent immédiatement sur la défensive, et les huragoks se rassemblèrent dans un coin de la salle.
C’est là que, pour la seconde fois, l’Oracle leur apparut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanstories.net
Jack-115

avatar

Masculin Nombre de messages : 58
Age : 31
Localisation : Tronville, Lorraine, France, planète Terre
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: Le Guerrier de la Foi : Second Volet   Mer 7 Mar - 19:30

CHAPITRE NEUF

1507 unités de temps du 153eme jour de la neuvième ère de la Reconquête, Marche du Silence/ salle de contrôle de Halo.

- Hum… bonjour ! chantonna l’Oracle. Je suis 343 Guilty Spark. Je suis le moniteur de l’installation 04.
L’Oracle s’approcha du groupe de sangheili, puis eut comme un sursaut.
- Oh ! C’est encore vous ! Excusez ma maladresse. Il est étonnant qu’à chaque fois que quelque chose d’excitant arrive sur cette station, ce soit à cause de vous.
- Que m’est-il arrivé exactement, Oracle ? demanda respectueusement Irul.
- Votre encéphale à rejeter la mémoire reçue par la station dans la banque de stockage de la salle de contrôle. C’est une chance que de telles données ne soit pas perdues, finalement.
Guilty Spark se dirigea vers le panneau de contrôle qu’Irul avait presque touché et y projeta un bref éclair silencieux avant de se tourner de nouveau vers le jeune guerrier.
- Hum… je détecte une importante activité synaptique dans votre cerveau. Il semblerait que la mémoire virtuelle de la station ait éveillé d’innombrables cellules somatiques pour y être stockée. Maintenant qu’elle a été déplacée, vos capacité cérébrales ont été décuplées plusieurs fois. Quelle magnifique exemple de la merveille des systèmes organiques !
Les autres vétérans étaient abasourdis. Les nouvelles de l’Oracle étaient tout simplement bouleversantes car Irul avait atteint un autre niveau de réflexion désormais. Je leur fais peur. Cela se voit dans leurs yeux. Le capitaine doit certainement se demander s’il ne faudrait pas me faire examiné au bloc médical.
- Oracle ! intervint le capitaine. Pouvez-vous nous dire ce qui brouille nos communications radios.
- Ceci est l’une des précautions du grand confinement. Un puissant système électromagnétique brouille l’ensemble des fréquences radios possibles afin d’empêcher tout arrivée importunée d’autres vaisseaux. Car si jamais le grand confinement venait à être brisé, ces vaisseaux pourraient permettre une expansion involontaire de la contamination.
- Et où se trouve ce brouilleur, Oracle ?
Guilty Spark s’éleva alors dans les airs pour se diriger vers une partie de l’hologramme de Halo. Il s’arrêta devant la représentation d’une vaste région couverte de jungle, puis envoya un autre éclair sur une position bien précise.
- Ici ! Au niveau du mur de confinement. Niveau 245, section Béta-37.
- Parfait ! s’exclama Filsunee d’un claquement de mandibule. Allons-y ! Merci de votre aide, saint Oracle.
Les sangheilis marchèrent donc à grands pas vers la sortie de la salle de contrôle, et le capitaine demandait à ce qu’on leur amène un vaisseau de transport lorsque Guilty Spark demanda :
- Que faite-vous ? Vous n’allez pas désactiver le système de brouillage, non ?
- Cela est nécessaire pour l’accomplissement du Grand Voyage.
- Mais vous ne pouvez pas ! Ce système est relié au bouclier du mur de confinement, et une désactivation du brouilleur entraînerait l’arrêt complet du complexe de protection.
Le capitaine dévisagea du regard ses troupes, et il y vit la même détermination à l’accomplissement de leur destinée. C’est donc avec la même certitude qu’il lança :
- Nous devrons donc en passer par là.
- Mais ce sera une catastrophe ! Vos constitutions organiques vous expose à une infection ! Je ne peux pas vous laisser faire cela.
- Les dieux nous ont déjà présenté de nombreux obstacles, et nous affronterons celui-ci avec la même force.
Soudain, les sens d’Irul s’emballèrent. Il détecta de nombreuses présences supplémentaires de faibles taille, provenant du vide sous leurs pieds. Elles volaient à grande vitesse. Lorsqu’elle arrivèrent à leur niveau, un vétéran ne put s’empêcher de s’écrier :
- Des sentinelles !
Et c’en était. Il y en avait au moins une vingtaine entourant l’escouade de sangheilis, leurs armes à rayons pointées sur eux. Les guerriers sortirent aussitôt leurs fusils à plasma et commencèrent à mitrailler les engins. Cinq sentinelles tombèrent quasi immédiatement, et les autres ouvrirent le feu, leurs rayons se croisant pour ne laisser aucune chance à leurs adversaires de tous les éviter. Sauf pour Irul qui esquivait avec une souplesse incroyable chaque tir dirigé contre lui, et éliminant presque une sentinelle toutes les trois secondes.
Les boucliers des sangheilis étant des plus résistants dont disposait l’Alliance, ils survécurent tous à l’affrontement, deux d’entre eux ayant seulement une légère blessure de ci de là. Par contre, les huragoks n’avaient pas eut autant de chance, et toutes leurs études avaient disparut avec eux. Irul voulut régler son compte à Guilty Spark qui avait osé les attaquer, mais celui-ci était introuvable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanstories.net
Jack-115

avatar

Masculin Nombre de messages : 58
Age : 31
Localisation : Tronville, Lorraine, France, planète Terre
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: Le Guerrier de la Foi : Second Volet   Mer 7 Mar - 19:30

CHAPITRE DIX

1627 unités de temps du 153eme jour de la neuvième ère de la Reconquête, Marche du Silence/ section Béta-37 du mur de confinement de Halo.

Les trois phantoms débarquèrent leurs troupes le plus rapidement possible sur le toit du mur et avant que les sentinelles majeures ne surviennent, tous les combattants s’étaient déjà infiltrés dans la gigantesque structure qui enclavait près d’un quart de la surface de Halo. L’intérieur était d’un aspect assez étrange, avec des formes semblant totalement aléatoires, comme s’il n’y avait ni sol ni plafond. C’était des alternances de couloirs à moitié encombrés par des piliers irréguliers, de plate-formes sans aucun accès, de tunnels à peine assez grand pour faire passer une personne accroupie, le tout alterné par des gouffres sans fin et sans ponts pour les franchir. Un vrai parcourt d’obstacle…
La progression se faisait lentement, au rythme des combats contre les sentinelles qui sortaient des éventuels conduits prévu à cet effet. De temps en temps, il fallait contourner un obstacle, et cela prenait souvent plusieurs dizaines de minutes, mais Irul arrivait toujours à retrouver son chemin parmi le dédale mécanique qui paraissait vouloir les étouffer pour les engloutir. Au bout de deux heures de marches et de combat épuisants, ils arrivèrent finalement devant la salle du brouilleur.
En fait, cette salle avait plus les dimension d’un hagard à navette que d’une pièce standard. La moitié de l’espace n’était pas occupé, principalement les quelques dix ou douze derniers mètres en hauteur, et au centre se trouvait une énorme sphère d’un noir absolue, sans aucun éclat. La matière qui la constituait semblait même absorber la lumière autour d’elle, mais ses contours étaient d’une perfection digne du travail des dieux. En face de cette sphère se trouvait un unique terminal, et les sangheilis s’en approchèrent doucement.
Soudain, une demi-douzaine de sentinelles majeures fit irruption dans la salle, et ouvrirent immédiatement le feu sur les intrus. Comme il n’y avait aucun autre couvert à disposition, les soldats de l’Alliance utilisèrent la sphère du brouilleur pour se protéger, mais les exécuteurs eurent vite fait de les encercler, ne leur laissant aucune chance de repli. Irul sentait ses compagnon faiblir devant la difficulté de la tâche. La plupart étaient déjà épuisés par la marche subite depuis le débarquement, et leurs armes allaient bientôt avoir besoin d’être rechargées. Mais il nous reste toujours la foi.
- Guerrier de l’Alliance ! hurla-t-il. La mort ou la gloire !
- La mort ou la gloire ! crièrent ses frères.
Et les sangheilis se jetèrent à l’assaut de leurs ennemis, sortant leurs épées à plasma pour découper tout ce que les sentinelles laissaient à leur portée. Irul jeta une grenade à plasma qui se colla juste au niveau des senseurs d’un exécuteur qui alla s’écraser sur le sol quelques secondes plus tard. Puis il grimpa sur le brouilleur afin de sauter sur le dos d’un autre ennemi, avant de le trancher en deux avec sa lame. De leurs côtés, ses coéquipiers s’en sortaient bien aussi, mais sept vétérans ne se relevèrent pas à la fin du combat.
- Aucun guerrier mort pour le Grand Voyage n’a périt en vain, récita le capitaine Filsunee. Allez, finissons ce travail et partons !
Mais le terminal de commande était tout aussi incompréhensible que ceux de la salle de contrôle de Halo, et les sangheilis commencèrent à désespérer. Irul s’approcha alors et essaya de décrypter la symbolique des différentes commandes. Au bout de quelques minutes d’observation, un sens commença à surgire de ces signes étranges, et il commença à actionner plusieurs boutons dans un ordre bien précis.
- Arrêter ! s’écria Guilty Spark qui surgit d’un conduit d’accès de sentinelles. Vous ne devez pas faire ça !
- Il le faut ! contra Filsunee avec toute sa foi. Seuls les hiérarques peuvent ouvrire la voie du Grand Voyage.
- Je ne peux vous laisser compromettre le confinement. Les protocoles stipulent que vous devez…
- Assez perdu de temps Irul. Désactivez ce brouilleur.
Irul était sur le point d’entrée la dernière séquence d’ordre, mais l’Oracle projeta vers lui un éclair bleuté et il dut l’esquivé… appuyant par mégarde sur la mauvaise touche. Aussitôt, les conduits des sentinelles explosèrent littéralement et le mur de confinement tout entier trembla légèrement. La sphère du brouilleur s’enfonça dans le sol de la pièce et un épais blindage referma l’ouverture en dessous. Le sangheili compris qu’il venait de commettre quelque chose d’irréparable.
- Fous ! Seuls des organiques peuvent commettre de telles insanités !
- Et le brouilleur ? demanda Irul. Où est-il maintenant ?
- Directive de sécurité n°2497 : en cas de violation des lois de sécurité de la zone de quarantaine, si le système de brouillage est toujours en fonction, il doit être isolé pour éviter les risques de défaillance. Maintenant excusez-moi, mais je dois trouver un dépositaire pour activer cette installation.
Sur ces mots, une série de halos dorés entourèrent le monitor, et il disparut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanstories.net
Jack-115

avatar

Masculin Nombre de messages : 58
Age : 31
Localisation : Tronville, Lorraine, France, planète Terre
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: Le Guerrier de la Foi : Second Volet   Mer 7 Mar - 19:31

CHAPITRE ONZE

1627 unités de temps du 153eme jour de la neuvième ère de la Reconquête, Marche du Silence/ navette de transport Phantom en approche du Truth and Reconciliation.

Il avait fallut deux heures pour le groupe de combat afin de sortir du mur de confinement et obtenir une évacuation. A l’intérieur de la navette où se trouvait Irul, tous les sangheilis étaient complètement épuisés. Ils avaient besoin de repos, en attendant que le reste de la flotte arrive avec Grande Bonté dans la sécurité du croiseur de commandement. Ils l’ont bien mérité.
- Capitaine ! s’écria le pilote. Regardez !
Irul et Filsunee s’approchèrent du cockpit, et ils purent voir le pire désastre qu’ils aient connu jusque là : le Truth and Reconciliation n’était plus qu’une épave, sa coque percé de nombreux trous causés par des explosions internes, son liquide de refroidissement s’échappant à grand flots des réservoirs, et on pouvait voir au sol des centaines de combattants covenants qui luttaient contre un ennemi qu’ils n’auraient jamais voulu affronter de leur vivant.
- Le parasite… murmura Filsunee.
Ils étaient bien plus nombreux que les soldats de l’Alliance, et les débordaient de tous les côtés, ne reculant que face à quelques puissants noyaux de résistance. La bataille était d’une violence extrême, des explosions illuminant la nuit qui était tombée sur cette partie de l’anneau. Le sol du canyon sous le croiseur était couvert de cadavres de différentes origines dont le parasite était en train de prendre possession, et de la pourriture se répandait peu à peu comme une invasion de sauterelles.
Des dizaines de tourelles shades prises par l’ennemi tirèrent sur les Phantoms en approche, mais leur blindage encaissait sans problème la faible puissance des salves. Mais le hangar à navettes était complètement envahit.
- Débarquement immédiat ! ordonna Filsunee.
Tous les sangheilis surgirent des Phantoms en hurlant des cris de guerre avant de se jeter vers les parasites de combats qui pullulaient sur tout le pont du croiseur. Leurs épées massacrèrent la pourriture avec une aisance terrifiante, libérant le hangar en quelques secondes. Des floods surgirent soudain de toutes part, sentant qu’il y avait quelque chose à assimiler ici, et les vétérans se placèrent en formation défensive pendant que les renforts commençaient à affluer. Il y eut même deux commandos sangheilis qui arrivèrent en banshees pour participer au combat. Et c’est alors que, alors que l’affrontement était à son paroxysme, Irul aperçut une ombre sur la passerelle qui surplombait le pont du hangar. Une ombre humaine.
Le sangheili n’eut pas le temps d’informer le capitaine que l’ombre sauta en contrebas pour se diriger droit vers les banshees. C’était l’humain en armure spéciale. Que fait-il encore ici ? Nous devons le stopper !
- Soldats ! ordonna-t-il à un groupe de commandos. Stoppez cet humain !
Les commandos se ruèrent vers leur ennemi inattendu en déchaînant une tempête de plasma dans sa direction. Mais son bouclier le sauva des tirs, et le fusil à pompe qu’il portait tua trois sangheilis avant qu’il ne s’enfuit dans l’un des banshees. Des décharges explosives tirées par quelques canons à combustions portés par des ungoys tentèrent de le détruire, mais l’humain manœuvrait l’engin d’une main experte, et il s’éloigna du croiseur complètement intact. Il est vraiment insaisissable. Un vrai démon…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanstories.net
Jack-115

avatar

Masculin Nombre de messages : 58
Age : 31
Localisation : Tronville, Lorraine, France, planète Terre
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: Le Guerrier de la Foi : Second Volet   Mer 7 Mar - 19:32

CHAPITRE DOUZE

1639 unités de temps du 153eme jour de la neuvième ère de la Reconquête, Marche du Silence/ Croiseur de commandement Truth and Reconciliation en position stationnaire à la surface de Halo.

Le commandeur Orna’Fulsamee était d’une humeur furieuse. Non seulement le Parasite avait fait irruption pour leur interdire la terre sainte des forerunners, mais le brouilleur radio n’avait pas été désactivé. Plus de la moitié de leurs troupes étaient massacrées et transformées en zombis affamés rôdant autour du croiseur qui avait heureusement été reconquit grâce aux vétérans sangheilis. Il allait falloir changer leurs plans.
Il y avait avec lui dans la salle de commandement le capitaine Filsunee, ainsi que Irul et les survivants de l’opération sur le mur de confinement. Ils regardaient tous la chose massifs qui avait pris place ici. D’origine clairement parasite, elle ressemblait à un énorme cerveau suintant et dégoulinant de pourriture visqueuse, mais on pouvait tout de même observer la maigre silhouette d’un humain en son centre. Sa tête avait été perforée au niveau du crâne d’un trou aussi grand que le poing, et on pouvait voir les connections nerveuses entre l’énorme cerveau parasite et ce qui restait de celui de l’humain. Jamais de sa vie Irul n’avait vu une chose aussi répugnante.
- Apparemment, expliqua Fulsamee, le Démon est venu ici pour sauver cet humain, mais le Parasite avait déjà prit possession de lui. Nos enregistrement montrent qu’il a récupéré quelque chose dans le crâne de son congénère avant de quitter le vaisseau pour se diriger vers son propre croiseur qui s’est écrasé à quelques kilomètres d’ici.
- Doit-on le poursuivre ? demanda Filsunee.
- Non, pas vous, capitaine. J’ai déjà envoyé plusieurs factions prendre le contrôle de ce bâtiment. Si l’humain est quelque peu sensé, il se rendra compte qu’il n’a aucune échappatoire et finira par se rendre. Pendant ce temps, nous allons réparer ce vaisseau et nous mettre hors de porté du brouillage de Halo pour avertir Grande Bonté.
- Avec tout le respect que je vous doit, commandant, il n’est pas très sûr pour vous de rester sur ce bâtiment. Le parasite pourrait décider d’attaquer en force, et nos forces sont trop faibles pour le contenir.
Fulsamee médita un instant devant le cadavre du cerveau parasite, puis décida :
- D’accord. Nous allons rejoindre l’Ascendant Justice, puis nous quitterons ce système. Quant à cette chose, je n’ai jamais vu quoi que ce soit de ce genre. Son étude pourrait nous en apprendre beaucoup sur le Parasite. Qu’elle soit scellée et transportée dans les cales de notre nouveau croiseur de commandement.
- A vos ordres, commandant.
Une équipe de Huragoks placèrent la créature dans un caisson blindé qui fut transporté vers le hangar à navette, et Fulsamee la regarda partir vers l’Ascendant Justice à travers les écrans de contrôles. Même si elle n’était plus là, son odeur écœurante continuait d’empoisonner l’esprits des sangheilis, et le commandeur finit par annoncer :
- Le saint hiérarque du Dédain est mort, tué par le Parasite.
- Alors nous devons au plus vite contacter Grande Bonté pour obtenir l’avis des prophètes quant à cette situation.
- Le Bravery and Fury se chargera de les contacter. Nous resterons ici jusqu’à leur arrivée. Maintenant partons.
Les sangheilis se dirigèrent alors vers la sortie du centre de commandement, mais lorsqu’ils arrivèrent sur le pallier, Fulsamee s’arrêta.
- Attendez ! Vétéran Irul !
Irul se tourna vers lui, qui tenait dans sa main l’insigne de l’étoile à sept branche, symbole des généraux de l’Alliance. Serait-ce possible… ?
- Vous avez fait preuve d’une incroyable bravoure tout au long de notre périple sur la terre sainte, et il est tout à fait normal que je vous nomme aujourd’hui commandant.
Le jeune vétéran n’en croyait pas ses ouïes, admirant l’insigne que lui tendait Fulsamee. La hiérarchie militaire de l’Alliance était totalement indépendante des ordres des prophètes, et les sangheilis pouvaient distribuer les grades sans avoir à en en référer aux hiérarques. L’étoile à sept branches était la représentation de l’atteinte de la perfection dans l’art de la guerre, ainsi que la confirmation d’une sagesse absolue digne des ancêtres sangheilis. Irul la prit d’un geste respectueux en annonçant :
- C’est un immense honneur pour moi que d’accepter cette charge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanstories.net
Jack-115

avatar

Masculin Nombre de messages : 58
Age : 31
Localisation : Tronville, Lorraine, France, planète Terre
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: Le Guerrier de la Foi : Second Volet   Mer 7 Mar - 19:33

CHAPITRE TREIZE

1754 unités de temps du 153eme jour de la neuvième ère de la Reconquête, Marche du Silence/ Croiseur de commandement Ascendant Justice.

Irul pouvait presque sentir les tremblements de rage du commandeur et de son capitaine alors qu’ils observaient la catastrophe à travers les yeux mécaniques des caméras extérieures. Depuis qu’il était un soldat de l’Alliance, le sangheili avait vu et vécu énormément de choses, les plus étranges et les plus terrifiantes provenant bien sûr des derrières vingt-quatre heures. Mais il y avait toujours eut au fond de lui cette foi inébranlable grâce à laquelle il avait surmonté tous ces obstacles. Et cette foi venait tout juste de disparaître devant cette vision qui lui arracha inconsciemment une larme :
Halo était complètement détruit.
Le Démon avait fait explosé les réacteurs à fusion de son vaisseau, créant une onde de choc qui avait brisé l’anneau dont les différents morceaux de taille considérable se perdaient lentement dans le vide spatial. Leur surface était en flamme, et des explosions continuaient de détonner de plus en plus sur sa partie extérieure, émiettant le travail des dieux. Comment une telle chose a put arriver ? Rien ne peut détruire l’œuvre des forerunners !
- Jamais les prophètes ne pardonnerons un tel échec ! cracha Fulsamee. Leur fureur sera terrible.
- Devons-nous toujours attendre l’arrivée de Grande Bonté ? demanda le capitaine des vétérans.
- Non. En tout cas pas toutes nos troupes. Les hiérarques voudront un coupable… et je vais leur en donner un.
Irul frémit à cette déclaration.
- Vous ne pouvez pas, commandeur ! Vous êtes le général en chef de l’armée de l’Alliance !
- Et c’est justement pour cela qu’il faut que ce soit moi qui accepte le rôle de bouc-émissaire. Le jugement du conseil pourrait m’être plus clément qu’à l’un de vous deux. J’assumerai l’entière responsabilité de cet échec pour vous permettre de survivre.
Un grand silence tomba subitement. Le geste de Fulsamee était brave. C’est bien le meilleur sangheili que j’ai rencontré, un combattant de talent, et un stratège inégalable. Il aurait put devenir Arbiteur…
- Combien de vaisseau nous reste-t-il ? demanda le commandeur.
Irul pianota sur les panneaux de contrôles, puis leva la tête avec un air de désolation :
- L’Ascendant Justice est le seul qu’il nous reste. Quatre de nos bâtiments ont été pulvérisés avec Halo et les six qui y ont survécu ont déjà fuit peu de temps après la catastrophe.
- Les lâches ! lança le capitaine Filsunee. Ils auraient put…
- Ils ont eut raison, l’interrompit Fulsamee. Je préfère les savoir en vie et fuyant le châtiment des prophètes plutôt que morts.
C’est alors qu’un écho apparut sur le radar du croiseur. Irul se précipita vers la console de contrôles des instruments de détection et fit un rapport :
- C’est le Holy Tempest. L’un de nos vaisseaux engagés dans le conflit sur Bractan III.
Quelques secondes plus tard, un autre vaisseau apparut, puis encore un autre, puis trois supplémentaires. Toute la force d’invasion de Bractan III avait répondu au SOS de l’Ascendant Justice. Rapidement, ils se dispersèrent pour rechercher d’éventuels survivants dans les débris de Halo, sans même demander une explication.
- Ils ne veulent certainement pas partager notre sort lorsque Grande Bonté arrivera, interpréta Filsunee.
- L’échec de Halo est une chose que nous devons assumer seuls, mes amis, répondit Fulsamee. Aidez la flotte à retrouver des rescapés ! Cela nous occupera avant que le couperez tombe…
Pendant plusieurs minutes, l’Ascendant Justice fouilla ce qui représentait le cauchemar de l’Alliance avec l’interdiction du Grand Voyage, sans trouver le moindre survivant. Ou du moins des survivants qui soient resté dans les parages.
Puis, soudain, un écho non identifié apparut sur les écrans radars. Irul demanda une analyse puis annonça :
- Les capteurs ont détecté un appareil ennemi de type Longsword. Attendez ! J’ai un deuxième contact : un transporteur pélican.
Une rage terrifiante s’empara des deux autres sangheilis. L’un des anneaux sacrés était détruit, la moitié de leur flotte avait été anéantie et les seuls survivants qu’ils retrouvaient étaient des humains. C’en était trop. L’un des croiseurs de la flotte venue en renfort avaient déjà ouvert le feu sur le Pélican, mais il y avait trop de débris parmi lesquels les humains pouvaient se cacher, et aucun tir ne les atteint. Pendant ce laps de temps, le Longsword avait disparut… non sans avoir lâché une salve de missiles qui percutèrent les tourelles à plasma du croiseur au moment même où elles tiraient, abaissant leurs boucliers de protection.
- Déployez trois escadrilles de banshees pour intensifier les recherches ! ordonna Fulsamee. Je veux ces humains morts !
Trente chasseurs quittèrent la baie de largage pour donner la chasse aux humains, mais plusieurs minutes passèrent et ils étaient toujours introuvables. Et soudain, les deux appareils ennemis réapparurent sur l’écran radar.
- Commandeur ! annonça Irul. Ils sortent à découvert !
Le commandeur se dirigea vers Irul a grand pas et ordonna :
- Il n’arriveront jamais à nous fuir. Placez-vous derrière eux !
- Commandeur je ne peux pas, fit Irul avec une grande gêne dans la voix.
- Pourquoi ?
Le jeune sangheili eut du mal à répondre avec une certitude parfaite tant cette réponse ne semblait irréelle :
- Parce qu’ils se dirigent droit sur nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanstories.net
Jack-115

avatar

Masculin Nombre de messages : 58
Age : 31
Localisation : Tronville, Lorraine, France, planète Terre
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: Le Guerrier de la Foi : Second Volet   Mer 7 Mar - 19:34

CHAPITRE QUATORZE

1803 unités de temps du 153eme jour de la neuvième ère de la Reconquête, Marche du Silence/ Croiseur de commandement Ascendant Justice.

- Vous pouvez répéter ?
- Les deux appareils ennemis se dirigent à pleine vitesse vers nous. Je crois qu’ils ont l’intention de nous aborder.
- Mais ce genre d’engin ne pourrait jamais transportait suffisamment de troupes pour prendre le contrôle de croiseur !
Quelques secondes s’écoulèrent avant qu’Irul n’avoue ce qu’il craignait le plus :
- A moins que le Démon soit avec eux…
A ce mot, les visages de Filsunee et de Fulsamee devinrent blêmes. Cet humain en armure spéciale était bien la dernière personne qu’il voulait rencontré, et particulièrement sur l’un de leurs croiseurs. Moi aussi, j’aurais tellement souhaité qu’il périsse avec la merveille des forrerunners, mais apparemment il avait un plan d’échappatoire.
- Faites tirer toutes les tourelles plasma ayant une ligne de vue sur l’ennemi, et que tous les appareils qui nous reste aillent les intercepter.
Plusieurs torpilles à plasma filèrent vers l’engin de tête qui était le Pélican, et six chasseurs lourds Séraphins quittèrent le croiseur. La cible fut pulvérisée, mais une vingtaine de petits objets sortir de l’épave pour se diriger vers les engins de l’Alliance.
- Des mines ! s’écria Fulsamee. Faites-les dégager de là immédiatement !
Mais il était déjà trop tard : six panaches de fumée explosèrent pour illuminer la noirceur de l’espace. Les tourelles à plasma du croiseurs se préparèrent à libérer une deuxième salve… lorsque le système d’armement et celui du bouclier se trouvèrent brouillée sans raison apparente. Le Longsword continuait d’approcher sans que rien ne puisse l’arrêter.
- Mais par les prophètes, que ce passe-t-il ?
- Nous avons une infiltration informatique, expliqua Irul. Probablement une intelligence artificielle humaine.
- Envoyez toutes les troupes disponibles au niveau des hangars à navette ! ordonna Fulsamee. Et que notre intelligence artificielle verrouille tous les accès vers les secteurs vitaux du vaisseau.
Les sangheilis observèrent les caméra du hangar à navette bâbord avec une grande angoisse. Le chasseur humain s’engouffra dans l’air de largage avec une habilité magistrale, et le feu de ses réacteurs envahi la salle en carbonisant tous les ungoys et les ingénieurs qui traînaient là. Les réservoirs de méthanes des petits grognards explosèrent comme autant de grenades à plasma, envoyant voler leurs corps aux quatre coins du hangar, tandis que le Longsword sortait ses patins d’atterrissage et se posait.
Les renforts arrivèrent subitement par les différents accès du vaisseau, mais aussitôt les canons mitrailleurs de l’appareil ennemi faucha tout ce qui se trouvait à sa portée, et il n’y eut bientôt plus aucun soldat de l’Alliance en vie dans cette partie du croiseur. Le système anti-incendie étouffait les immenses mares de carburants enflammées avaient envahit l’espace pendant que les humains débarquaient. C’est là que le Démon apparut.
Son armure était terriblement abîmée, couverte d’impacts, de brûlures et de sangs de diverses origines, témoin d’un long et dur périple. Il se déplaçait comme une ombre, les sens toujours en alerte. Derrière lui suivaient quatre autres humains aux uniformes divers.
- Quels sont les effectifs qui nous restent ? demanda Fulsamee à Irul.
- L’une de nos compagnies d’ungoys est toujours en faction au niveau des réacteurs, et une centaine de guerriers sangheilis sont en approche du hangar.
- Alors verrouillez tous les couloirs pouvant permettre aux humains d’éviter nos troupes. Que nos frères effectuent un assaut coordonné, et que les ungoys restent à leurs postes. Ils seraient bien inutiles contre le Démon…
- Attendez, commandeur ! L’IA ennemie est toujours dans notre réseau. Elle a prit le contrôle de notre système de sécurité et a déjà verrouillé plusieurs portes d’accès… oh non ! Par les anneaux ! Elle est en train de faire fonctionner les compresseurs atmosphériques à l’envers ! Plus des trois quart des couloirs sont en train de se vider de leur air !
Les trois gradés sangheilis regardèrent par les caméras leurs frères suffoquer jusqu’à la mort. En quelques secondes, il ne resta plus qu’une dizaine d’entre eux en vie dans les couloirs qu’avait épargné l’intelligence artificielle des humains… et l’un des tracés utilisables menait jusqu’à la salle de contrôle du croiseur.
- Que devons-nous faire, commandeur ? demanda Filsunee.
- Ce Démon a déjà tué plus de cent vingt de nos frères à lui seul, et je doute que même à nous trois nous arrivions à l’éliminer. Capitaine, vous allez rester ici pour leur interdire l’accès à cette salle pendant que nous rejoindrons l’un des autres croiseurs de la flotte. Si vous nous faites gagner suffisamment de temps, nous pourrons ordonner de détruire ce vaisseau, et le Démon avec.
- Ce sera un honneur pour moi que de mourir pour tuer cet humain, annonça Filsunee. Et j’affronterai cette épreuve avec la force dont les prophètes m’ont fait don.
Sur ces mots, le capitaine actionna l’un des boutons de son armure qui devint aussi noir que le jais. Filsunee était donc commandos avant de devenir vétéran. Il avait participé aux saintes missions de l’inquisition des prophètes, et il est certainement encore à leurs ordres. Très peu de sangheilis possèdent des armures de commando camouflée, signe d’une grande confiance de la part des hiérarques. Il me manquera beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanstories.net
Jack-115

avatar

Masculin Nombre de messages : 58
Age : 31
Localisation : Tronville, Lorraine, France, planète Terre
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: Le Guerrier de la Foi : Second Volet   Mer 7 Mar - 19:34

CHAPITRE QUINZE

1815 unités de temps du 153eme jour de la neuvième ère de la Reconquête, Marche du Silence/ nacelle de survie en approche du croiseur de combat Hopefull destructor.

Irul et Fulsamee regardait le Truth and Reconcilitation qui s’éloignait à travers le hublot de la nacelle de survie. Il avait été le croiseur de commandement de toute la flotte de l’Alliance depuis le début de la croisade sainte, et sa perte leur pèsera beaucoup sur le cœur. C’était une merveille inégalable de notre armée, et aujourd’hui nous devons la détruire pour éliminer le Démon. Quelle ironie…
Par chance, la nacelle était équipé d’un système radio, et Fulsamee se dépêcha de contacter le Hopefull Destructor :
- Ici le commandeur Orna’Fulsamee, général en chef de l’armée de l’Alliance. Notre croiseur a été abordé par des humains. Je vous ordonne de le détruire.
- Ici le lieutenant Asornee. Je suis désolé de devoir vous l’apprendre, frère, mais vous avez été démis de vos fonctions par le saint pouvoir des prophètes. Nous avons ordre de ne plus obéir à votre autorité.
Un profond abattement envahit soudain le regard de l’ancien commandeur. Ses yeux, où personne n’avait jamais vu autre chose qu’une détermination sans faille, étaient désormais noyés de désespoir. Le puissant commandeur qu’il était venait de perdre son aura guerrière. Je ne pensais pas que sa destitution serait si rapide. Mais le Démon va nous échapper et je ne peut pas laisser ça se passer.
- Ici le commandant Irul Sulamee, vétéran de l’Alliance. J’ordonne à votre flotte de détruire notre croiseur immédiatement.
Un bref silence suivit la demande d’Irul. Le sangheili dirigeant le Hopefull Destructor devait se demander si les ordres des prophètes s’appliquaient au reste de la flotte responsable de l’échec de Halo. Mais les hiérarques n’auraient pas risqué de condamner aussi rapidement tant de soldats. Et personne ne peut douter de ma parole : un sangheili ne ment jamais. Cela fait partie de notre code d’honneur.
- Ici le Hopefull Destructor. Avis à tous les vaisseaux disponibles ! Le Truth and Reconciliation est désormais considéré comme un vaisseau ennemi ! Ordre de destruction immédiat ! Commandant Sulamee, je vous autorise à atterrir sur l’emplacement Alpha-1 du hangar bâbord.
- Merci lieutenant.
Irul dirigea la nacelle jusqu’à l’emplacement désigné, avec la lenteur habituelle de ce genre d’engin. Mais lui et Fulsamee furent étonnés de voir que le hangar était rempli de guerriers sangheilis alignés en rangs, et qui semblaient les attendre. Lorsqu’ils sortirent de l’appareil, ils furent aussitôt accueillis par un lieutenant qui leur annonça d’une voix austère :
- Je suis au regret de vous annoncer que j’ai ordre de mettre le commandeur Fulsamee aux arrêts, même si cela ne me plaît en aucune manière.
Quatre escortes emmenèrent l’ancien général en chef jusqu’aux casernes, où on avait certainement déjà aménagé une cellule pour lui. Quel sombre ironie. Se faire escorter jusqu’à sa prison par ceux qui était hier sa garde d’honneur. J’espère que le conseil sera clément avec lui.
- Quant à vous, Commandant Sulamee, je serais ravi que vous preniez la tête des opérations, en tant que plus haut gradé de cette flotte.
- J’accepte, mais ce n’est pas de gaieté de cœur. Je le fait uniquement pour tout mettre en œuvre afin de tuer l’humain qui nous a coûté l’anneau sacré.
- Oui, acquiesça tristement le lieutenant Asornee. Nous avons été mis au courrant à propos de ce « Démon ». Vous pouvez compter sur nous, commandant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanstories.net
Jack-115

avatar

Masculin Nombre de messages : 58
Age : 31
Localisation : Tronville, Lorraine, France, planète Terre
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: Le Guerrier de la Foi : Second Volet   Mer 7 Mar - 19:36

CHAPITRE SEIZE

1828 unités de temps du 153eme jour de la neuvième ère de la Reconquête, Marche du Silence/ croiseur de combat Hopefull Destructor.

Irul regardait avec rage l’image de l’Ascendant Justice qui s’enfonçait dans la haute atmosphère de la géante gazeuse Threshold. Sa coque chauffait terriblement sous la pression, mais son bouclier l’aidait à tenir le coup. Mais il ne pourra pas nous échapper tant qu’il sera sous l’emprise du champ magnétique. Aucun saut dans le sous-espèce ne peut être effectué dans une atmosphère planétaire.
- A tous les vaisseaux ! ordonna Irul. Feu à volonté ! Utilisez toutes les torpilles disponibles !
Des dizaines de masses plasmatiques téléguidées filèrent comme autant d’insectes vers leur cibles, pénétrant également dans l’atmosphère. Il y avait là suffisamment d’explosifs pour éliminer une quinzaine de vaisseaux de ce type, avec ou boucliers. La destruction des humains était inévitable. Mais au bout de quelques instants, leurs trajectoires devinrent confuses, voir totalement aléatoire. La plupart explosèrent d’un coup, et les autres continuèrent leur parcourt en ligne droite sans jamais atteindre le croiseur capturé.
- Par les prophètes ! jura Irul. Qu’est-ce encore que cette sorcellerie ?
- Le champ magnétique de la planète perturbe le système de guidage des torpilles. Les signaux disparaissent après cinq kilomètres.
- Alors rapprochez-vous autant que possible. Assurez-vous d’être à porté avant d’ouvrire de nouveau le feu.
Cependant, l’Ascendant Justice était très rapide, et il fallut plusieurs minutes pour que le Hopefull Destructor réussisse à le rattraper. Le croiseur était déjà bien enfoncé dans l’atmosphère de Threshold lorsqu’il fit feu de toutes ses tourelles, et les torpilles gardèrent une trajectoire parfaitement droite. Cette fois-ci, ils ne s’en sortiront pas.
Irul aurait tellement préféré que les humains soient carbonisés par le frottement thermique de l’atmosphère, mais il avait une mission, et l’échec n’était pas une possibilité pour lui. Il pouvait ressentir l’excitation de l’instant chez chaque sangheili se trouvant dans la salle de commandement. Mais lorsque les tirs furent sur le point d’atteindre leur cible, une bulle d’énergie électro-magnétique se forma autour du croiseur ennemi, et celui-ci disparut en une micro-seconde. Il venait d’effectuer un saut sub-spatial. Impossible !
C’est à ce moment que l’espace s’illumina de milliers de sorties sub-spatiales, d’où surgirent autant de vaisseau de l’Alliance. Et soudain, au beau milieu de cette immense flotte, Grande Bonté apparut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanstories.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Guerrier de la Foi : Second Volet   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Guerrier de la Foi : Second Volet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Guerrier du chaos tabletop
» Personnage de BD : Moine-Guerrier du XVIIIème (inspiration)
» guerrier apache mescalero
» comment peindre les guerrier du gondor
» Hizel le Guerrier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FanStories.Halo :: Ecrits :: Les Fanfictions-
Sauter vers: